L'esprit du forum :





anipassion.com

Alexandre Surell , père du canal de Port St Louis

Aller en bas

Alexandre Surell , père du canal de Port St Louis

Message  Admin le Jeu 10 Juin - 8:30


Le Rhône fut comme tous les fleuves de France et de Navarre jadis, un fleuve non endigué, sujet à des modifications de tracé sur son cours final. Les vestiges géologiques et historiques attestent de ses bouleversements, des violences des crues, d'une vie rhodanienne entièrement soumise au caprice d'un fleuve dont l'embouchure constituait un passage difficile. Des hommes allaient se pencher sur ces épineux problèmes.

Entre Vauban qui voulait créer un canal entre Arles et port de Bouc, un projet d'endiguement de l'embouchure et un changement de cours du fleuve entre temps, les décennies passèrent avec les diverses études dont deux seront au final réalisés, toutes d'Alexandre Surell (1813-1887).
Polytechnicien, ingénieur des ponts et chaussées, l'impact de ses travaux sur le paysage français est considérable.

Il fut un écologiste avant la lettre, autant au sens strict du terme (étude du milieu naturel), que par la volonté de rééquilibrer des milieux que l'activité humaine avait perturbé, d'abord par ses études sur la déforestation en montagne et son impact sur l'hydrologie. Ses théories furent combattues, comme toujours, par des lobbies, aveugles sauf au profit immédiat, avant que les inondations de 1854 attestent de la portée de ses travaux qui aboutiront à la volonté politique de reboiser les massifs forestiers alpins, limitant l'érosion et atténuant les crues des rivières et du fleuve en aval.

Il est l'ingénieur qui a projeté l'idée d'un canal qui permettrait à la navigation fluviale d'accéder à la mer tout en évitant l'embouchure du fleuve. Si son projet ne fut pas retenu en premier lieu, il le sera quelques années plus tard lorsque l'échec du creusement naturel (son autre projet) par endiguement de l'embouchure, fut patent. Le canal creusé, Port St Louis pouvait se développer dans sa nouvelle vocation pleinement maritime, commerciale et industrielle.
Après une lente reconversion du bassin central vers la plaisance, suite au déplacement de l'activité portuaire sur les nouveaux bassins ouest du port de Marseille, le trafic fluvial de commerce entre le Rhône et les ports retrouve une seconde jeunesse avec une augmentation de 60 % entre 2002 et 2008 (le détail ici) . L'héritage de Surell entre de plain-pied dans le XXIème siècle, pour un transport qui n'a jamais été aussi moderne, et donnant à Port St louis l'avantage d'être le port maritime de première importance pour les grandes villes sur le Rhône.

Les méandres de l'histoire n'étant pas aisés à résumer en quelques lignes, je vous invite à parcourir les trois pages concernant la genèse d'un pan capital du paysage de notre ville, par Louis François, en 1931 (en ligne ici, page 227). Nous y verrons les conflits entre Arles et Porc de Bouc pour l'accès du trafic fluvial à la mer, et les diverses personnalités qui concoururent à l'aménagement du Rhône au XVII, XVII et XIX ème siècle.

Mais laissons Surell finir ce modeste propos, par ces quelques lignes terminant son "Étude sur les torrents" (1841) :

"N’est-ce pas aussi la tâche donnée à l’homme de féconder le sol de sa planète ; et puisqu’il se glorifie d’en être le roi, serait-ce pour la désoler, comme un conquérant malfaisant, et pour ne laisser derrière lui, partout où il a traîné sa civilisation, que des ruines et de lugubres déserts ?"

avatar
Admin
Admin

Messages : 55
Date d'inscription : 23/09/2008
Localisation : Port St Louis du Rhône

http://agorapolis13230.motards.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum